Comment Becode m’a aidé à me réaliser

becode

 

Un soir passant d’un site à un autre sans objectif précis je croise une publicité de BeCode.

Il faut savoir que j’étais dans un cursus de web-dev en école supérieur, je devais encore juste valider mon TFE mais je ne me sentais pas prête à tout ça… Ah oui, j’avais bien passé les trois années précédentes à manger toute la théorie et enchaîner les examens. J’avais bien réussis tout ça … DANS LA THÉORIE. Mais et la pratique?! Et bien il n’y en a tellement pas, tellement peu que ce n’est pas hyper évident.

Bref, je clique, je découvre et je m’aventure dans les exercices. Je réalise les pré-requis et j’ai peur parce que je ne sais pas dans quoi je me lance, ni même si ça ne sera pas qu’une déception de plus.

Je n’ai clairement pas confiance en moi, je ne sais pas réellement ce que je veux. Je viens de passer une période de ma vie privée délicate et je suis en plus en train de me reconstruire personnellement. Bref… le semi-chaos.

Une réponse aux tests du site, je suis présélectionnée ! Waouuuuuuh, j’ai réussis une étape???

Patience suivie d’une convocation aux entretiens groupés et individuels…

J’ai à ce moment là, 35 ans, les entretiens chez BeCode étaient très clairement les meilleurs entretiens de ma vie. Décalés, drôles, innovants, stressants, juste assez long pour te permettre à un moment de relâcher la pression et de donner une partie de toi même…

Je ne spoilerai rien, découvrir cette partie là est tellement plus fun ?

Matinée finie, réponse dans une petite semaine… aaaaaaaaaaaah mais ça c’est trop trop trop long !!! Pas le choix t’attends le jour X, tu manges tes bics, tes feuilles, tes doigts, ton téléphone… ah non!!!! Pas le téléphone putain on attend un mail, un appel, on attend cette réponse qu’on prie, qu’on espère, qu’on rêve qu’elle soit positive…

Et Bim!!! C’est ok, je suis prise !!!! Waouuuuuuh, je suis hyper contente. Maintenant va falloir assurer.

Premier jour, briefing dans la grande salle, répartition des groupes. Je prie, encore, d’être avec les coachs de droite parce que je les sens bien (je marche beaucoup à l’impression, à l’intuition) et paf ! C’est ok aussi, décidément j’enchaîne les victoires.

C’est partit pour 6 mois avec cette vingtaine d’inconnus.

Je commence BeCode à l’aide de petits cachets tous les jours, plusieurs fois par jour, pour calmer mes angoisses. Ça fait quelques années que je vis avec elles… ? Je me suis trouvé un coin dans la pièce, une plante verte à côté de moi, la fenêtre pour avoir de l’air et surtout pas trop de monde dans mon coin, pas trop d’échanges et tout se passera bien. Parce qu’en plus parler aux inconnus me stresse énormément, (bah oui je rappelle que je n’ai pas confiance en moi) mais je le fais, je ne veux pas paraître associal, je ne le suis pas, je suis juste effrayée, mais ça me coûte pas mal d’énergie. Donc, mon coin c’est parfait. Mais non!

Parce que BeCode t’intègre, BeCode te sors de ta zone de confort et BeCode c’est vivant chaque jour à chaque moment. C’est une cohésion de groupe, c’est des travaux de groupe, c’est une vie en communauté. Je savais pourquoi je signais, je me plie au jeu.

Je sors de mon coin, je me mélange, je participe à tout ce que je peux, j’essaie à chaque fois d’aller un peu plus loin que ma barrière de la veille et j’avance.

Les semaines passent, je suis épuisée mais je suis heureuse !

On code beaucoup, on partage intensément, on se marre pas mal, on vit des trucs incroyables, c’est une expérience humaine réellement inouïe, je m’attache aux gens qui m’entourent parce qu’on apprend à se connaître et je suis entourée de compréhension, je suis entourée d’efforts, je suis entourée d’empathie bref le cocktail parfait pour te sentir bien.

Je vous ai prévenu je ne spoilerai rien du programme ?

On est quelques mois plus tard, genre un petit trimestre et je suis chez BeCode comme à la maison, non en faite je suis chez BeCode, MIEUX qu’à la maison. Je passe une période pas évidente dans ma vie privée et BeCode est devenu ma fuite, mon refuge.

Je prends moins de cachets pour mes angoisses, c’est déjà plus plusieurs fois par jour, c’est même parfois plus tous les jours. Je fais des présentations debout, devant mon groupe. Je me fais dessus à chaque fois mais je suis fière de moi, je me réalise un peu plus, j’avance sans trop de peurs, je me sens en confiance.

Ils m’ont autorisé à sortir un peu des sentiers battus, tu m’étonnes vu qu’ils prônent de sortir de sa zone de confort, et de parler de sujets qui me touchent personnellement (j’essaie quand même de faire tout ça avec une note professionnelle mais en faite je leur partage un peu le parcours que je vis à côté). La psychologie, le développement personnel.

Pendant ce temps là on est déjà sur la fin hein. Il ne reste plus beaucoup de semaines avant de partir en stage et BeCode est une grande famille, on rit, on pleure, on échange, on apprend, on code du matin au soir, du lundi au dimanche, autant que tu peux, autant que tu veux parce que finalement c’est toi qui te crée le rythme. Mais moi je grandis, je découvre plein de choses, je me découvre moi et je veux tout apprendre, je veux tout connaître et je veux tout maîtriser.

Le temps est passé tellement vite…

La formation est finie, le stage suit directement. Et là, à l’heure ou j’écris c’est même mon stage qui se termine doucement.

Entre temps j’ai 36 ans, on est presque à un an de mon premier clic sur BeCode et …

Je monte ma boîte en web-dev selon mes valeurs et convictions, j’ai confiance en moi et en ce que j’entreprends. Je continue de me former aussi bien personnellement que dans le code parce que, que ce soit l’un ou l’autre, c’est le boulot d’une vie, ça ne s’arrête jamais. Je prends encore des cachets en cas de GRANDS stress, c’est à dire plus très souvent et je me sens bien armée pour braver tous les domaines de ma vie.

Je vais bientôt tourner la page BeCode avec beaucoup d’amour, avec une tonne de gratitude et avec une reconnaissance de dingue pour chacune des personnes que j’aurai croisée là-bas, mes lovelaciens, les autres promos et le personnel. Ils ont de façon consciente ou non aidé à me révéler et à être là où je suis aujourd’hui.

Moi! bien dans ma peau, en confiance, avec des objectifs précis que je vais construire et atteindre afin de, peut être, pouvoir aider a l’aide des textes et des témoignages les personnes qui traversent ces mêmes chemins.

J’ai quitté BeCode en pleurant parce que je pense que c’était réellement la plus belle expérience humaine de ma vie. Aujourd’hui je fais des sites ma carrière professionnelle et j’ai la gueule pour faire tout ce qu’il faut à côté.

Merci la team BeCode !!!!!!! Cœur cœur et full ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.