Les petites choses de la vie

choses

Le quotidien, juste une petite journée durant notre vie qui fait suivre les jours, les semaines, les années… Cette petite journée qui peut être remplie de tellement de choses. Des petites choses, des grandes choses cela dépend car comme le dit si bien l’expression les jours se suivent mais ne se ressemblent pas.
Nous pouvons vivre des jours sans que rien ne se passe et traverser des tempêtes incroyables le jour suivant.

Tout ca nous le vivons tous, un jour après l’autre, je ne vous apprends rien. Mais comment fait-on pour survivre à chacune de ses journées? Quelles sont les meilleurs conseils que l’on peut s’offrir pour se coucher chaque soir vivant, serein et souriant.

Chaque moment dans la vie qu’il soit positif ou négatif à son degré d’intensité en fonction de chaque personne. Ce que je vis d’une certaine façon, mes voisins ne le vivront pas forcément pareil. Ne pas se juger ! Ni soi-même, ni les autres. C’est hyper facile à écrire mais la critique est tellement facile, qu’on a vite fait de décharger ses émotions sur le dos de quelqu’un d’autre et ça je l’ai suffisamment pratiquer pour me jeter la première pierre.

Mais pas mal d’ouvrages diront que… “ce que tu peux reprocher à ton voisin est en faite quelque chose que tu te reproche à toi même mais que tu ne veux pas regarder.”

C’est à ce moment là, précisément celui-là… que nous devrions nous asseoir et nous écouter.
Se demander ce qui ne va pas, qu’est ce qu’on ressent? qu’est ce qui nous a mis dans cet état là? quel a été l’événement déclencheur?
Une fois la cause identifiée, le ressentit mis à plat. Demandons nous ce que nous pouvons faire pour aller mieux? pour arranger la situation? Et là… des solutions tomberont, un soulagement se fera sentir.
Des expériences comme ça donnent envie de recommencer à la prochaine émotion, au prochain “pétage” de câble, à la prochaine incompréhension.

Alors c’est une certitude et je vous l’accorde c’est tellement plus simple de s’en prendre à quelqu’un qui n’est pas concerné, que ce soit consciemment ou inconsciemment, mais est-ce que ça fait vraiment du bien? Est ce que ça solutionne vraiment quelque chose? Je pense que ça ne fait que rajouter de la merde sur de la merde.

Ressasser est contre productif, et je ne parle pas de production à l’usine, quoi que… on pourrait imaginer une usine à bonheur, une usine à bien-être à l’intérieur de chacun de nous que nous devons alimenter chaque seconde de notre existence. Si on remplit cette usine personnelle de tracas, de négatif, de colères, de ressassements… le bien-être ne fera que reculer. Et nous serons contre productif pour nous mêmes.

Il est utile de prendre du temps pour soi, quand les émotions nous habitent et de se poser les bonnes questions, calmement, sincèrement et y répondre en toute objectivité, aucun tabou, aucune honte, aucun filtre parce que nous parlons avec nous même. Le seul et unique but de cette introspection brève est de se tranquilliser, se sentir mieux à ce moment là et ceux d’après jusqu’au prochain moment de doute, au prochain questionnement, au prochain sombre ressentit.

Parce que non, je suis désolée, la vie ne sera jamais toute rose à chaque instant. Même dans le monde des bisounours y a des ennemis, la licorne est chassée pour sa corne et les paillettes bah c’est joli mais ça colle partout.

Et je ais vous dire, c’est plutôt simple, parce que la théorie veut, que la seule et unique personne avec laquelle vous devriez résoudre des conflits c’est vous même ! A partir du moment où tout le monde agit de cette façon là autour de vous, c’est beaucoup plus facile de vivre en société. Car vous pourrez simplement regarder la personne en souffrance à côté de vous et lui dire sans aucun jugement, je ressens tes émotions fortes, je ressens ton malaise mais ce travail est le tien et je te suggère de le faire pour te sentir mieux.

Honnêtement? Vous vous voyez dire ça à quelqu’un aujourd’hui?
Nous pourrions même proposer à cette personne de l’écouter en toute bienveillance, parce que parfois en parler à voix haute peut faire sortir des réponses auxquelles on ne s’attendait pas.

Nous n’avons aucune solution pour quelqu’un d’autre, nous avons des partages, des échanges d’expériences, nous ne sommes une source de bonheur que pour nous même mais notre sourire, notre bien-être peuvent donner envie aux personnes qui nous entourent d’emprunter le même chemin et là, la suggestion peut être efficace.

Chaque soir demandez-vous quel a été le plus chouette moment de votre journée, peut-être que vous chercherez un peu les premiers jours, mais si vous gardez à l’esprit qu’un moment agréable peut simplement être un sourire partagé avec un inconnu dans la rue, les moments agréables viendront en masses les soirs suivants, vous pratiquerez le tri positif de votre quotidien.

Et plus vous vous nourrirez de ces moments là, plus vous partagerez ces moments là avec les personnes qui vous entourent quotidiennement, mieux vous vous sentirez.
Et juste encore une suggestion… A chaque moment que vous vous sentirez bien, ancrez le dans votre tête, souriez pleinement et dites merci, parce que clairement LE BONHEUR N’A PAS DE PRIX !

A suivre…