Ecrits Archives • Page 4 of 7 • Just1Regard
Un autre chemin

Un autre chemin

C’est lorsque je regarde le lierre pousser là où il peut, grandir, s’étaler, s’implanter là où il se trouve. Et tout ceci sans perdre l’énergie et la beauté dans chaque feuille. Il s’enracine dans des murs de brique, dans des façades de béton et il ne demande aucune force supplémentaire pour le faire si ce n’est la sienne. Courageusement et jour après jour il continue de croître, d’évoluer et de s’ancrer toujours plus solidement. C’est lorsque je le regarde et que je constate cela que je me dis simplement que je devrais faire de même avec ma vie. Prendre les choses et les situations comme elles viennent et agir en fonction des événements sans m’inquiéter, sans me tracasser parce que je sais que je suis bienveillante envers moi même et que je suis capable de trouver des solutions quand des problèmes se présente. Je n’ai plus qu’à faire mon quotidien comme le lierre pousse et m’ancrer chaque jour un peu plus dans ma confiance, dans mon bien être et dans ma vie en agissant avec amour et gratitude. Aimez vous! Prenez soin de vous !

Miroir miroir…

Miroir miroir…

Il y en a qui n’en ont pas, il y en a qui en ont un dans la salle de bain et d’autres qui en ont un dans chaque pièce. Le miroir. Cet objet qui réfléchit une image, qui réfléchit ton reflet, qui réfléchit exactement ce à quoi tu ressembles. Ils peuvent être petits ou grands, rond ou ovale, grossissant ou normal. Il y en a pour tous les goûts, mais l’usage de ce miroir n’est parfois pas pareil pour tout le monde. Il y a différents profils qui se mettent devant lui et il y a aussi différentes façons de se regarder. Le “vite fait” : ce n’est même pas lui qui a installé le miroir et lorsqu’il croise son regard dedans, c’est vraiment pour être sûr que son épi ne fait pas trop la misère ce matin. Vivre sans miroir ne le dérangerait pas, il ne cherche pas à se regarder. Le “comme ça” : lui se regarde déjà un peu plus, mais en surface, est ce que sa chemise est bien mise, il regarde ses dents une par une pendant qu’il les brosse, il ajuste parfaitement ses cheveux à gauche ou à droite. “C’est ok ! On peut y aller”. Il a besoin de ce miroir pour regarder l’image qu’il renvoie. Le “narcissique”: il a des miroirs partout, il peut se regarder sous toutes les coutures. On le sait bien, il s’aime physiquement, mentalement, c’est lui le plus beau, c’est lui le meilleur. Et patati et patata, j’aurai envie de ranger le narcissique avec le “comme ça” parce que selon moi, il ne regarde que la surface aussi. Seulement, ce qui les différencie, c’est que le narcissique croit réellement que tout va bien à 500% quand il se regarde, le reflet de la perfectitude lui saute aux yeux. Le naturel : il a au moins un miroir dans la maison, un miroir via lequel il entrera en contact avec son reflet. Au-delà d’un vêtement bien ajusté, d’une coiffure bien composée ou de l’étalement de la crème jour/nuit. Le naturel va regarder comment il se sent. “Tu as trop fait la fête hier, quelles cernes !”, “tu ne devrais pas pleurer comme ça le soir, regarde les baleines échouées sur tes yeux”, “Et donc si je souris de cette façon-là, ça efface des rides… Hiiii Hiiiii Hiiiii”. Le naturel ne se méprend pas sur ce qu’il voit, il est ce qu’il est. Il se regarde ici et maintenant le plus simplement du monde. L’approfondit : lui, il a les bases similaires au naturel, mais il a compris en plus que ces exercices avec lui-même face au miroir sont bons pour lui. “Tu ne devrais pas pleurer comme ça le soir, regarde les baleines échouées sur tes yeux, allez, c’est partit une séance de faux sourires les plus exagérés possible pour se remonter le moral”, “Et donc si je souris de cette façon-là, ça efface des rides… Hiiii Hiiiii Hiiiii, et si je souris à l’envers, alors ça en ajoute ailleurs? Haaaa haaaaa haaaa”, il ne se prend pas au sérieux, il accepte exactement ce qu’il voit et utilise le miroir pour s’interroger lui-même sur ce qu’il ressent et ce qu’il peut faire pour améliorer ça (avec ou sans miroir). La façon dont on se regarde dans un miroir en dit long sur l’image que l’on a de soi. Et l’image que l’on a de soi est clairement plus importante que l’image que les autres ont de vous. On cherche presque tous à être un minimum bien habillé en sortant, à ne pas avoir de trace de dentifrice sur la joue pour aller en réunion, ou à être coiffé de façon logique. C’est des réflexes normaux, mais est ce que vous aimez ce que vous regardez ? Vous aimez-vous assez pour vous faire des blagues dans le miroir ? Trouvez-vous ridicule de vous faire des grimaces ? Aller ! Lâchez-prise à ce niveau-là, vous êtes seul(e) devant ce miroir, faites vous plaisir. S’il est petit, faites un concours de grimaces. S’il est grand, un exposé de monsieur muscle ou le challenge de la danse la plus étrange. Appréciez ce que vous regardez, parce que c’est vous ! À 100% vous ! Aimez-vous, respectez-vous ! Vous êtes beaux/belles, vous êtes de bonnes personnes. Acceptez chaque chose qui fait ce que vous êtes. Libérez-vous de ce qui vous fait mal. Parlez-vous ! Non ce n’est pas un acte débile, cet acte est important même, je dirai. Ayez des conversations avec vous-même pour régler ces petits conflits que nous avons en nous avec nous. Prenez soin de vous, je ne le dirai jamais trop ! Je ne le dirai jamais assez. Vous êtes la personne la plus importante dans votre vie. Ce n’est pas de l’égoïsme, ce n’est pas un comportement égocentrique. Prenez une seconde, maintenant, pensez à ces personnes qui sont précieuses dans votre vie, ces personnes pour qui vous voulez être présent. Vous les avez en tête ? Vous vous voyez avec elles ? Maintenant, enlevez-vous de l’équation. Ces personnes, auxquelles vous tenez, se retrouvent sans vous dans ce schéma. Ce n’est pas ce que vous voulez ? On a souvent cette tendance à faire passer les autres avant soi, on veut souvent prendre soin des autres et quand on aura du temps, on prendra soin de soi. Je respecte et je comprends ces comportements. Seulement, si vous vous faites constamment passer en dernier, vous ne prenez pas soin de vous. Et pour assurer ce rôle important à vos yeux, vous vous devez de prendre soin de votre être, physique, psychique, mental… Tout votre être. Parce que c’est en étant parfaitement bien, que vous serez au mieux avec les autres ! Et vous ? Qui voyez-vous quand vous regardez dans ce miroir ? La vie est courte, vivez-la avec vous !

L’enfant qui ne dit rien

L’enfant qui ne dit rien

On ne sait pas comment il s’appelle. On ne sait pas quel âge, il a. Il est gentil, sage et souriant. Sa discrétion est légendaire, tu peux être au même endroit que lui sans même ressentir sa compagnie. Il en devient transparent avec le temps qui passe. On peut même l’oublier. Ce qu’on sait sur lui, c’est qu’il vit les mêmes choses que toi, il les ressent aussi et pourtant, il ne dit rien. Sa vie est un rêve éveillé. Le rêve à chaque instant parce que c’est dans le monde qu’il se crée qu’il se sent le mieux. Vu que son espace vital ne se mélange que rarement au tien, c’est dans ce monde-là qu’il a sa place. La meilleure façon d’occuper ses journées, c’est d’observer les gens qui t’entourent. Constater leurs vies et leurs façons de vivre. Regarder comment les gens sont heureux, être triste pour ces gens qui sont malheureux. Mais il ne dit rien. Et puis il rêve, à ce qu’il a vu durant sa journée, mais en mieux, en bien, en beau et ses nuits se remplissent de magies, d’étoiles et d’amour. Les gens sont si proches et si loin en même temps. Chacun dans sa vie, dans sa bulle, dans ses préoccupations. Il aimerait pourtant entrer en contact avec certains d’entre eux, ceux qui l’intriguent, ceux qui l’attirent affectueusement, ceux qui sont familiers, ceux que l’on appelle ami et puis toi surtout. Mais il ne dit rien et laisse venir à lui ceux qui le désirent. Il partage sa bulle un instant, il écoute, il ressent l’empathie, il partage la joie de l’autre, il vit ses émotions et puis il le laisse partir sans dire un mot de plus. Simplement parce qu’il respecte son besoin du moment. Et il continue de t’attendre. Les émotions qu’il vit, il les vit pour deux, mais il est pourtant le seul à les ressentir de cette façon-là. Dans sa maison, il y a une pièce remplie de masque, des masques qui représentent une multitude d’émotions, un pour chacune, mais en version toujours un peu plus ou toujours un peu moins. L’attirail parfait pour être toujours quelqu’un d’autre. Il n’aime pas cette pièce-là. Mais bien peu de personnes s’en préoccupent. Il y a aussi la pièce des archives. Il y passe parfois. Il y a des photos en masse, des livres d’histoires remplissent les étagères. Des dossiers sur les autres personnes s’entassent dans des bibliothèques. C’est une pièce où il passe de temps en temps. Cette pièce l’attire, il a besoin de regarder ces photos, ces livres, ces dossiers parce que chaque élément lui rappelle quelque chose, chaque personne est passée dans sa bulle à un moment ou à un autre. Il a tant de choses à raconter. Le seul problème, c’est que dès qu’il entre dans la pièce, ouvre un dossier, regarde une photo ou lit quelques lignes d’un livre, il est automatiquement soufflé dehors par une force extérieure. Dans ces moments-là, il s’assoit et.. il ne dit rien ! Cet enfant vit là depuis 10 ans, 20 ans parfois même 50 ans ou plus. Il restera un enfant toute sa vie. Il traverse les décennies comme toi, il vit des choses, il voit des gens, il ressent de l’amour, de la joie, de la colère, comme TOI, mais il ne dit rien, il ne dit jamais rien et il attend. Il t’attend ! Parce que cet enfant, c’est le tien ! Ton enfant intérieur. Celui qui vit en toi, celui qui a tout vu, tout vécu comme TOI mais qui n’a rien ressentit pareil parce qu’il ne s’est jamais caché de ses émotions. Il a tout vécu réellement, il a tout ressenti avec sincérité. Il attend pour t’expliquer tellement de choses que tu as balayé sur ton chemin d’un simple revers. Il attend pour faire le bilan avec toi de la pièce des archives. Toutes ces choses que tu as refusé d’écouter, de voir, de ressentir, de travailler. Tout ce que tu as occulté. Il peut en parler avec toi, il a besoin d’en parler avec toi. Il a besoin de TOI ! Il est bienveillant, sans jugements, sans reproches. Il t’attend aussi pour te dire que la pièce des masques lui fait peur, cette pièce l’enfonce à chaque fois plus bas, plus loin de toi. Cette pièce le tue un petit peu plus à chaque fois que tu t’en sers. Parce que tu l’empêches d’être, tu l’empêches de ressentir avec toi et tu ne lui expliques pas. Cet enfant aujourd’hui, c’est à toi de le protéger, de le rassurer, parce que le temps a passé et tu es capable d’en prendre soin. Écoute-le, il a plein de bonnes choses à t’apprendre sur toi-même. Encourage-le à s’exprimer parce qu’il t’aidera à faire le tri positif dans la pièce des archives. Laisse-le te montrer comment vivre tes émotions et transforme ta pièce des masques en pièce à bons souvenirs. Elle sera plus utile. Prends soin de toi et de ton enfant intérieur. Faites la paix et tu ne sera plus jamais seul !

Les types de personnalités

Les types de personnalités

Pourquoi ce sujet? J’ai eu la chance de participer à une conférence sur les différents types de personnalités. C’était un pur hasard, je ne savais pas très bien de quoi traitait le sujet mais c’est une amie qui l’animait donc j’allais pour la soutenir. Cette conférence fût une révélation pour moi ! Deux humains peuvent se trouver sur le même chemin, ils n’agiront pourtant pas de la même manière… Lorsque j’ai moi-même présenté ce sujet chez BeCode je reproduisais les tests de la signature et le remplissage d’un test que je vous partage ci-dessous.   Les tests: Le tableau à compléter est téléchargeable ici. Répondez spontanément, ne réfléchissez pas. Donnez des réponses correspondant au moment présent, pas à vos aspirations futures. Ne cochez qu’une seule case par ligne. Choisissez celle qui vous correspond le plus. Pour le test de la signature c’est plutôt simple. En utilisant votre main avec laquelle vous n’écrivez pas d’habitude, sur un morceau de papier inscrivez “Je ne suis clairement pas ambidextre ?” Et ensuite signez pour valider votre phrase. C’est fait? Comment est votre résultat? Ce n’est pas grave si cela ne ressemble pas à grand-chose, ce n’est pas grave si c’est totalement illisible. Mais je ne pense pas que ça le soi. Ce test a pour but de vous démontrer que nous avons tous eu l’habitude de faire d’une certaine façon, nous avons tous choisi une main avec laquelle écrire quand nous étions petits. Mais ce n’est pas pour autant que nous ne pourrions pas faire autrement. La preuve vous avez écrit et signé avec votre autre main. Vous pourriez même essayer avec vos pieds mais je ne garantis absolument pas le résultat ?   Un peu d’histoire… Le test que vous avez fait est tiré des outils de MBTI “Myers Briggs Test Indicator”. Ce test a été pensé par Isabel Myers et Kathrine Briggs. mère et fille. Elles ont puisé leurs connaissances dans les études de Carl Jung en 1962. Lui-même menait ces études depuis 1921. Elles ont toutes les deux bossées pendant 40 ans afin de créer ces outils. Le test de base comporte plus de 200 questions. Ici vous avez une version allégée. Le test original est payant et est de plus en plus utilisé dans les entreprises mais il est utile aussi dans le développement personnel.   Il définit 16 grands types de personnalités. Ce test est vraiment à titre indicatif. Nous possédons tous ces capacités mais il démontre encore une fois que ce sont des choix préférentiels qui font ce que nous sommes. Il n’existe d’ailleurs pas que 16 types de personnalités dans le monde. Le but n’étant pas de se coller des étiquettes mais juste de comprendre que nous ne réagissons pas tous de la même manière et ne voyons pas tout le monde de la même manière. Il permet de mieux cerner les personnes qui nous entourent et d’être plus efficace voire même plus ouvert/empathique.   Les 4 axes. Ce test détermine vos fonctions dominantes et fonction auxiliaires selon 4 axes. Comment se déplace votre énergie selon que vous êtes introverti ou extraverti. Votre façon de recueillir l’information entre vos sensations ou votre intuition. Vos prises de décision avec vos pensées ou vos sentiments? Votre méthode d’agissement via la perception ou le jugement. Introverti vs Extraverti   L’énergie des extravertis est projetée, dirigée vers les gens et les choses extérieurs, celle des introvertis est à l’opposer, concentrée à l’intérieur d’eux-mêmes et interagit fortement avec leurs pensées, leurs perceptions et leurs réactions. Les extravertis sont naturellement plus actifs, expressifs, sociaux alors que les introvertis sont réservés et discrets, ils interagissent un peu moins, leurs actions sont généralement plus réfléchies. Si vous ne savez pas ce que pense un extraverti c’est que vous ne l’avez pas écouté. Alors que si vous ne savez pas à quoi pense un introverti c’est que vous ne lui avez pas demandé.   Pour bien s’entendre avec un extraverti: Donnez-lui de la reconnaissance, de l’attention. Appréciez sa capacité à initier des activités et des conversations. Ne l’interrompez pas lorsqu’il parle, c’est à ce moment là qu’il résout ses problèmes et qu’il clarifie ses idées. Sortez et faites des choses avec lui, respectez son besoin d’être entourés de ses amis. L’extraverti vous apportera le dynamisme, la facilité de contact, l’établissement de liens, le goût de l’action et la circulation des énergies. Par contre son excès de paroles, son manque d’écoute, ses actions irréfléchies ou remarques blessantes, voire même son hystérie pourraient vous déranger.   Pour bien s’entendre avec un introverti: Donne- lui du temps pour penser et résoudre ses problèmes par lui-même. Respecter son besoin de passer du temps seul. Passez du temps avec lui en silence, en faisant des choses chacun de son côté. Essayer de clarifier vos idées avant de lui parler. Respectez son besoin de garder certains sujets privés et ne le forcez pas à socialiser ou interagir avec trop de monde. L’introverti, offre, sa concentration, la réflexion, approfondissement des contacts, le calme et l’attention. Au contraire, vous serez peut-être gêné par son manque d’expression, son absence de réaction, son ennui, sa distance/froideur et sa tendance inhibée.   Sensation vs Intuition : La sensation est le processus pour recevoir l’information sans jugement ou évaluation de celle-ci. La sensation est concrète et tangible. L’accent est mis sur l’expérience réelle, les faits et les données. Le sensitif va au-delà des 5 sens, il est relié au monde extérieur et aux souvenirs/expériences familières de son monde intérieur. L’intuition perçoit les renseignements abstraits (symboles, formes conceptuelles et les sens). c’est une connaissance intangible de ce que les choses signifient, il se rattache a ce qu’il pourrait arriver. Il se fie à son 6ème sens. Ce processus est déclenché par un élément externe ou alors l’information semble juste se présenter. Les sensitifs remarquent les faits, les détails, les réalités du monde qui les entoure, alors que les intuitifs sont plus intéressés par des relations qui existent entre les choses et les possibilités. Les sensitifs sont dotés d’un côté pratique et son généralement terre à terre alors que les intuitifs sont imaginatifs et il se fient à leurs instincts , ils sont fiers de leur force créatrice.   Pour bien s’entendre avec un sensitif: Appréciez à quel point il accomplit les choses en étant réaliste, concret et pratique. Lorsque vous communiquez avec lui […]

L’envers du décor

L’envers du décor

  L’honnêteté tient une place importante dans les valeurs que je partage avec vous, l’honnêteté envers les autres et envers soi-même est toute aussi importante. Ce texte ne sera pas sans faute même si je fais au mieux, ne sera pas sans contradictions, et ne sera pas toujours très clair. Parce que ce texte sera bourré d’émotions. Depuis plusieurs mois maintenant, je partage avec vous mes écrits, mes découvertes, mes impressions, mes façons de voir et de penser, des photos qui sont à chaque fois positives et le petit bonhomme de chemin que je suis en train de réaliser personnellement et professionnellement. Mais la vie ce n’est pas que ça ! Ce n’est pas que des statuts “youhou” sur des réseaux sociaux et des photos plus retouchées que jamais. Et je sais que je ne vous apprends rien ! La vie, c’est aussi des coups de gueule, que je ne m’empêche pas de partager avec vous. Mais je parle plus de coups de gueule envers soi-même, ceux dont l’on se garde bien pour soi, des coups de down, des coups de blues et des coups de cœur. Et aujourd’hui je veux vous rassurer, je veux vous préciser, je veux vous confirmer…. que se réaliser soi-même, réaliser sa vie, c’est aussi tout ça ! Alors oui, les démarches sont bonnes, oui les pas que l’ont fait sont sains, oui, on va vers une vie meilleure, oui, on fait les bons choix, oui, on se réveille et on se réalise, oui, on veut partager tout ça avec nos proches et les autres aussi. En ne précisant que waouh quand on ressent ce bien-être, il vous envahit tellement les tripes que vous souhaitez ça à la terre entière. Oui, ces moments-là sont magiques, sont bons, ces moments-là donnent envie de hurler merci merci merci parce que ça fait du bien de ressentir ça, ENFIN ! Mais quand on commence ce chemin-là, parce que je sais que tout ceci n’est que temporaire, bah oui ce n’est pas tout stable, ce n’est pas tout clean, ce n’est pas tout facile, ce n’est pas disney, ça ne te jette pas de paillettes h24 dans les yeux ! T’avais des façons de faire depuis des décennies, t’avais des façons de voir et d’agir depuis des décennies, t’avais tes ressentis conformistes, conformés depuis des décennies. Tu ne peux pas balayer ça avec la baguette d’Harry Potter, ça marche pas comme ça, en tout cas pour moi… Mais je suis qu’une humaine, donc je ne suis sûrement pas un cas isolé ! Et c’est pour cette raison que j’ai trouvé un sens à mon compte sur medium, c’est pour cette raison que je parle ici. Partager ! Et si sur dix textes, j’arrive à faire du bien à une personne, j’aurai atteint mon objectif “sans le savoir”. Changer de vie, se changer soi, ça demande de la sincérité, ça demande du temps, de l’énergie, du courage, des tripes, de l’envie et un putain de lâcher-prise. Mais tout ça n’est pas requis dès le départ, tout ça se développe petit à petit à chaque moment de Up et aussi à chaque moment de Down. Parce que vous douterez, vous tomberez, vous reprendrez confiance et vous vous relèverez ! Me construire et construire Just1Regard… Je ne suis pas convaincue que faire les deux en même temps étaient la meilleure des solutions (“et là j’en ris”) mais c’est intense, tellement intense ! C’est un ascenseur émotionnel de dingue ! Ce n’est pas en une journée, c’est même pas en une heure, c’est à chaque instant ! Ce n’est pas en une journée, ce n’est même pas en une heure, c’est à chaque instant ! Mais je ne lâche rien ! Je pète des câbles, je passe des phases euphoriques, j’ai l’impression de devenir folle parfois. Mais le sentiment récurrent qui ne me lâche pas malgré tout ça, c’est que j’ai pleinement confiance… “ Je fais les bons choix, je vais vers ce que je désire et je me construis, je me réalise !” Et même ça, cette confiance-là, elle s’est construite petit à petit cette dernière année. Alors oui, j’ai hâte d’être le 2 août pour le jour 2 de Just1Regard. Oui j’ai hâte de ne plus être attirée par un morceau de sucre, oui, j’ai hâte de ne plus avoir envie de quelques doses de nicotine avec mon café. Oui, j’aimerai ne plus avoir de pics émotionnels quand je suis en doute ou en angoisse. Mais d’où est ce que je viens ? Où est-ce que j’étais il y a deux ans, il y a 5 ans, il y a 10 ans ? Quel est ce chemin que j’ai parcouru ? Se rappeler ça, permet de se calmer, se détendre un petit peu et relativiser. Prends tes cailloux sur ton chemin, prends ce qui coince et fait un pont avec pour avancer. Mais surtout, surtout, ne t’en veux pas, ne culpabilise pas et accepte TOUTES tes émotions. Construit aussi bien avec ce qui va qu’avec ce qui ne va pas, parce que tu as des choses à apprendre des deux côtés. Une situation, un chemin, un projet, tout ça, a un envers du décor. Il ne faut pas se voiler la face. Les plus grands ont aussi eu un parcours de hauts et de bas pour y arriver ! Courage à vous dans ce que vous êtes en train de mettre en place, vivez vos petites victoires à fond, félicitez-vous pour chaque chose positive accomplie et réconfortez-vous, rassurez-vous, consolez-vous quand ça va moins bien. Ce n’est que des passages vers le meilleur que vous vous êtes réservés ! “PRENEZ SOIN DE VOUS !”